ARMEFLHOR
1, Chemin de l’Irfa, Bassin Martin – 97410 Saint-Pierre – La Réunion
Tél : 0262 96 22 60

ARMEFLHOR
1, Chemin de l’Irfa, Bassin Martin – 97410 Saint-Pierre – La Réunion
Tél : 0262 96 22 60

Bilan technique

Couv_rapport

BANANE: Evaluation de nouveaux cultivars résistants aux bioagresseurs

2022

Bilan technique annuel 2022

BANANE: Evaluation de nouveaux cultivars résistants aux bioagresseurs

La demande des consommateurs pour la banane est en constante progression à La Réunion. Deux variétés sont actuellement plantées par les producteurs : les clones de « Grande Naine » et de « Petite Naine ». Ces variétés font partie d’un des deux groupes majeurs de bananes dessert cultivées à travers le monde : le groupe Cavendish. Cependant ce groupe est très sensible aux maladies : Cercosporioses, Fusarioses, Freckle...

Fin 2015, la maladie du Freckle a été identifiée dans les bananeraies. En 2018, la Cercosporiose a été détectée sur des bananiers isolés de la zone humide de l’île. Et par ailleurs, la maladie de Panama (FOR-TR4) a été récemment observée à Mayotte. Des solutions innovantes doivent être proposées aux producteurs afin de garantir une production de bananes pour le marché local. De nouveaux hybrides (931, 925, 938) créés par le CIRAD aux Antilles, ont été testés depuis 2020.

Après un premier cycle 2020/2021 donnant des résultats intéressants, aussi bien sur la résistance des nouvelles variétés aux bioagresseurs que sur les rendements, le cycle 2022 a été perturbé par le passage du cyclone BATSIRAI en février. La parcelle « sud-est » a été détruite à 80% et sa remise en état a été difficile. La repousse des rejets pour le second cycle a été perdue. La parcelle « ouest » a été moins touchée et les cycles se sont enchainées durant toute l’année 2021/2022.

Le premier cycle de culture a mis en lumière le potentiel des nouvelles variétés, notamment au niveau de la résistance aux bioagresseurs. Les cycles suivants ont permis de mieux caractériser chacune d’entre elles. Malgré un fort potentiel de résistance aux cercosporioses et à la maladie du Freckle, le fort pourcentage de bananiers qui cassent avant la récolte (38% pour la variété 938), réduit l’intégration à court terme de ces derniers dans les exploitations agricoles réunionnais. Il sera nécessaire d’identifier avec le Cirad d’autres variétés de bananes résistantes aux maladies fongiques.

Référent: Pôle Arboriculture

Partenaires: ARIFEL, CIRAD, OP

Auteur(s) : Pôle Arboriculture

Contact

Si vous désirez en savoir plus sur l'Armeflhor,
Utilisez ce formulaire pour nous poser vos questions.